Le drapeau indépendantiste kanak

Adopté en 1984 par le FLKNS et officialisé par le premier ministre François Fillon en 2010, le drapeau, loin du signe identitaire et de la politique, est rempli de symboles spirituels.

Composé de trois bandes horizontales bleu, rouge et vert surmontées d’un cercle jaune légèrement décalé sur la gauche et comportant en son centre, en ombre chinoise, une flèche faîtière de case traditionnelle kanak percée d’une toutoute, ce drapeau est hissé pour la première fois à la tribu de La Conception par Jean-Marie Tjibaou le 1er décembre 1984.

La symbolique du drapeau est la suivante :

  • la couleur bleu est la couleur de l’azur, celle du ciel et de la mer, de l’immensité et de la transparence. C’est la plus immatérielle des couleurs qui exprime l’envol de l’être, la relation entre l’homme et ce qui gouverne son destin. Le bleu est la lumière du jour, de la sagesse, et de la prise de conscience. Le regard vers l’au-delà, c’est le regard porté vers le cosmos, la connaissance et le progrès. Le bleu signifie l’espace qui ouvre la voie de la libération de l’être humain.
  • la couleur rouge est la couleur du feu et du sang. Elle représente la force vitale, la chaleur et l’amour ardent, le sang versé, les vertus guerrières, les forces libératrices, c’est la couleur de la révolution du peuple et du socialisme, c’est aussi le symbole de l’union des clans par le lien utérin et donc de l’unité kanak. Le rouge est aussi la couleur du bonheur. Le rouge pourpre est le symbole du pouvoir suprême chez la plupart des peuples.
  • la couleur verte est la couleur de la planète terre. C’est la couleur du règne végétal et des eaux vives, elle représente « les verts pâturages », la nourriture, la paysannerie, le monde rural. C’est la couleur de l’éveil de la nature, l’éveil de la vie, de l’espérance, des remèdes. C’est l’emblème du salut.

Par rapport à l’Occident, le Pays Kanak fait partie des pays du soleil levant.

Ainsi, le cercle central jaune d’or signifie que les rayons de l’aurore transforment le Pays Kanak en Île de lumière et éclaire la flèche faîtière de la grande case, symbole de l’édification de la société kanak, flèche faîtière qui n’existe que dans ce pays et aux Îles.

Cette flèche faîtière à toutoute stylisée est un symbole largement réutilisé notamment dans des emblèmes de collectivités locales contrôlées par les indépendantistes ainsi que sur les drapeaux des provinces. Elle représente le « frère aîné », à savoir le chef de clan, ou, aux Îles Loyauté, le grand chef du district, et est donc devenu le symbole de l’organisation clanique et coutumière kanak.

En 2011, d’autres signes identitaires avaient été proposées au Congrès de la Nouvelle-Calédonie en vue de faire adopter le drapeau indépendantiste comme le drapeau du pays.

Aujourd’hui, le drapeau kanak défini par le FLNKS est présent aux côtés du drapeau français sur la plupart des établissements publics même si sa levée n’est réglementée par aucune circulaire. Seule la mairie de La Foa refuse encore de lever le drapeau.

Sources : FLNKS – wikipedia – nouvelle-calédonie 1ère – lepetitjournal.com Nouvelle-Calédonie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :