Waehla Hotere, auteure pour âmes d’enfants

Waehla Hotere, est née en 1977 à Nouméa. Originaire de Drehu, du District de Wetr, tribu de Luecila où elle a passé sa petite enfance. Elle grandira ensuite sur la Grande Terre à Nouméa où elle intégrera l’école primaire de Tindu, sur la péninsule de Ducos.

Après avoir obtenu son baccalauréat au Lycée Lapérouse, elle poursuivra ses études à Hawaïï où elle décrochera son Bachelor of Art, filière TESOL (Enseignement de l’anglais en langue seconde).

Mariée depuis 21 ans, maman de 2 enfants, une fille et un garçon, elle vit désormais à Lifou.

Un engagement professionnel et spirituel

A l’instar de beaucoup de femmes Kanak, très engagées au sein de leur communauté et de la société civile, la vie professionnelle de Waehla Hotere est riche et se confond avec son engagement spirituel et bénévole puisqu’elle a été, juste après avoir obtenu son baccalauréat, missionnaire ecclésiastique aux îles Fiji.

La carrière de la jeune femme a débuté, au sens strict occidental, pendant ses études universitaires à Hawaïï : créatrice et fournisseur de produits artisanaux pour le Centre Culturel Polynésien d’Hawaii, elle était également la coordinatrice d’activités culturelles au sein du Melanesia Club de l’Université de BYU Hawaii.

De retour au Pays en 2005, elle a d’abord enseigné pendant près de 10 ans dans plusieurs établissements de Nouvelle-Calédonie, avant de devenir co-gérante de Kumaia Tours SARL, le tour opérateur officiel des paquebots de croisières sur l’île des pins. C’est au cours de ses années d’enseignement qu’elle sortira son premier livre pour enfants. Parallèlement, elle sera leader d’un groupe de 700 femmes de foi de toutes ethnies / milieux sociaux réparties sur la Nouvelle-Calédonie entre 2007 et 2015.

Interprète et coordinatrice de plusieurs programmes d’interventions socio-culturelles au sein d’institutions, établissements scolaires, associations, groupes d’églises, de familles et d’individus avec notamment le conférencier culturel et motivateur néo-zélandais Maori Mr Herewini Jones en Nouvelle Calédonie et Nouvelle Zélande, Waehla Hotere a était suppléante de Mme Germaine Nemia, candidate aux élections législatives pour la défense des droits des peuples autochtones au sein du RASP (Rassemblement Autochtone et Souveraineté Partagée) en 2017.

Elle a également été coordinatrice au sein du Comité Jeunesse de la Nouvelle-Calédonie initiée par le Gouvernement pour organiser la Journée Internationale de la Jeunesse en 2016.

Sa maîtrise de l’anglais et ses connaissances culturelles du monde Océanien l’ont amené à être coordinatrice de voyages en Nouvelle-Zélande pour un groupe de 200 personnes et pour l’association AMD.

Autodidacte dans l’art d’écrire

C’est ainsi que l’auteure se définit.

Elle aime à dire que la pirogue de sa vie d’adulte l’a amenée à voyager et à vivre dans le Pacifique de Fidji à Hawaii, en passant par le Vanuatu et la Nouvelle-Zélande. Un vécu et des rencontres qui vont provoquer en elle une profonde estime pour sa culture qu’elle ne manque pas de célébrer à travers ses ouvrages.

Elle dit écrire pour toutes les âmes d’enfants mais avoue que les premiers enfants pour qui sa plume transmet sont les siens qui, selon la culture kanak, incluent sa fille Hnaithingö et son fils Hmanaaki et ses enfants issus de ses 7 frères et sœurs cadets et ceux issus de ses 26 cousins germains.

Waehla Hotere s’inspire d’anecdotes qui lui ont été racontées par ses anciens avec beaucoup de nostalgie en évoquant leurs souvenirs d’enfance.

Elle a publié entre 2012 et 2014 une première collection “ Kamen et Trotro” parue aux éditions Plume de Notou (3 titres).

Le Fantôme du Pandanus est son quatrième livre et le premier titre d’une nouvelle collection de romans jeunesse kanak, « Les Aventures de Waheo, » qui paraîtra aux éditions Ifejicatre, dont elle est la fondatrice.

“Ifejicatre” en Drehu est le terme utilisé pour décrire les histoires d’antan racontées par nos vieux ; ça peut être un conte, une légende ou tout simplement une histoire vécue.

Le concept est de proposer aux lecteurs des aventures que les vieux ont vécues durant leur enfance, des aventures que l’auteure trouve très belles, enrichissantes et surtout authentiques.

Elle y ajoute ensuite sa touche personnelle en essayant de garder au mieux l’esprit de sa culture et de ses ancêtres.

Pour la petite histoire, le Fantôme du Pandanus lui a été conté par sa tante Pihnan, l’une des petites sœurs de son père.

Le Fantôme du Pandanus

Un matin, très tôt, Waheo et sa sœur aident leur maman à déterrer des tubercules dans un champ abandonné. Le ciel est gris, un orage éclate et ils s’abritent sous un pandanus. Très vite, la sensation pesante d’être observé les pousse à lever les yeux. À peine prennent-ils conscience de la chose qu’ils se mettent à hurler et courir de manière hystérique. C’est la panique totale ! Qui est le fantôme du pandanus? Embarque-toi dans cette aventure avec Waheo pour résoudre cette énigme et découvrir comment il a surmonté sa peur.

Disponible sur Amazon au format Kindle.

Un commentaire sur “Waehla Hotere, auteure pour âmes d’enfants

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :