Aller au contenu principal

Jacques Iekawe, premier préfet kanak de l’histoire de la Nouvelle-Calédonie

Né le 10 avril 1946 à Tiga, Jacques Iékawé a fait partie de la première génération de jeunes Kanak à suivre une formation complète dans des établissements publics, jusqu’au Baccalauréat au lycée La Pérouse.

Jacques Iénéic Iekawé est né le 10 avril 1946, dans la tribu kanake et l’île de Tiga, la plus petite des quatre îles Loyauté en Nouvelle-Calédonie, entre Lifou et Maré. Il est le fils biologique unique de Gope Laguisse Iekawé (1er juin 1915, Tiga) et de Vaiea Lewene (1922-1963). Son père, opérateur-radio aux Postes, télégraphes et téléphones (PTT) et diacre protestant, a contribué à fonder en janvier 1947 l’Association des indigènes calédoniens et loyaltiens français (AICLF, association politique de défense des droits des Mélanésiens appuyée sur les missions protestantes) puis en février 1953 l’Union calédonienne (UC, parti politique autonomiste et centriste créé par la réunion de ces associations confessionnelles kanakes et par des « Caldoches » autour du slogan « Deux couleurs, un seul peuple »).

Gope Laguisse Iekawé est d’ailleurs élu à l’Assemblée territoriale de Nouvelle-Calédonie sous les couleurs de ce mouvement, alors principale force politique de l’archipel, d’abord pour la circonscription du Sud d’octobre 1957 à octobre 1958, en remplacement de Rock Pidjot (nommé ministre au conseil de gouvernement de Nouvelle-Calédonie), puis de décembre 1958 à avril 1962 à la place de Jean Le Borgne (lui-aussi en raison de sa nomination au conseil de gouvernement), et ensuite pour la circonscription des îles Loyauté d’avril 1962 à juillet 1967.

Jacques Iekawé a deux sœurs adoptives, Monique et Anne-Marie. Jacques Iekawé passe sa petite enfance à Tiga, avant de rejoindre Nouméa pour suivre sa scolarité.

Un précurseur

Parti poursuivre ses études en Métropole, il obtient un diplôme de l’Institut d’études politiques de Bordeaux en 1970, avant d’être reçu au concours de chef d’administration du cadre d’administration générale de Nouvelle-Calédonie. Sa titularisation en  juin 1973 en fera le premier Kanak à entrer dans ce corps.

Son implication au service du pays et son ascension personnelle ne font que débuter. Il est chargé de la mise en place du Fonds d’aide au développement de l’Intérieur et des Îles (Fadil), premier outil financier de rééquilibrage.

En 1982, Jacques Iékawé est nommé secrétaire général adjoint de la Nouvelle-Calédonie, par arrêté du secrétaire d’État aux Départements et Territoires d’Outre-mer, Henri Emmanuelli.

Tour à tour sous-préfet, par décret du président Mitterrand fin décembre 1984, et secrétaire général de la Nouvelle-Calédonie (1988), il devient préfet délégué pour la coopération régionale et le développement économique auprès du haut-commissaire Bernard Grasset (1990), puis Alain Christnacht (1991). Il promeut alors le rééquilibrage économique (et notamment minier) en faveur des Kanak, le désenclavement des tribus, une meilleure gestion des ressources ainsi qu’une plus forte intégration de la Nouvelle-Calédonie dans son environnement régional. Il se porte ensuite candidat au poste de secrétaire général de la CPS et est élu en octobre 1991 pour un mandat de trois ans.

Celui qui s’est prématurément éteint à Auckland à l’âge de 45 ans a donné son nom à plusieurs équipements ou infrastructures calédoniennes dont le Centre administratif Jacques-Iékawé.

Au cours de sa carrière, Jacques Iékawé a emmené des délégations politiques et d’entrepreneurs à l’étranger, pour des missions de diplomatie économique et la promotion de l’expertise et du savoir-faire calédoniens. C’est également lui qui est à l’initiative du programme ZoNéCo (Zone économique de Nouvelle-Calédonie), associant les services de l’État, du Territoire, des trois provinces et les instituts de recherche, afin de rendre accessibles les informations nécessaires à l’inventaire, la valorisation et la gestion des ressources minérales et vivantes de notre ZEE.

Sources :

https://gouv.nc/

https://la1ere.francetvinfo.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :