Aller au contenu principal

Samuel Hnepeune, un Kanak à la tête du gouvernement ?

D’EDF-GDF à la BCI, de la SODIL à Air Calédonie, en passant par les cabinets politiques et la présidence du Medef-nc, le parcours de ce loyaltien, qui savait compter avant même d’entrer à l’école, a tout de celui d’un golden boy.

Portrait de celui qui pourrait devenir le premier Kanak président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

Parcours

Originaire de Lifou, tribu de Luengönu, Samuel Hnepeune, issu d’une fratrie de 10 enfants, est né en 1960. Petit-fils de pasteur, il a grandi au rythme des prières quotidiennes, dans les valeurs de la coutume et de la chrétienneté. Avant même d’entrer au primaire, il savait déjà compter, lire et écrire en français et en drehu. L’économie est une affaire de famille.

Après un DUT « Carrières juridiques et judiciaires » et d’un DEUST « Gestion de ressources humaines », une formation d’expert judiciaire, il accepte un poste à la DRH d’EDF-GDF. De retour au Pays, il entre à la BCI puis devient directeur des affaires économiques de la province des Îles. Il se retrouve ensuite à la tête de la SODIL (SEM de la province des Îles gérant la société de pêche Navimoin, la compagnie Air Loyautés) avant de prendre la présidence de Sudîles, armateur du Betico. Il fut également secrétaire général adjoint du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie entre 2011 et 2013.

En 2013, il devient PDG d’Air Calédonie. En 2020, il est le premier Kanak à prendre le poste de président du Medef-nc.

Il démissionne en février 2021 de son poste de président du Medef-nc afin d’être tête de liste UC-FLNKS pour le poste de président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie (1).

« Je serai dans mes futures fonctions, porteur d’une politique d’actions pragmatiques et en phase avec les réalités qu’elles soient budgétaires, sociales ou économiques ».

Interview Samuel Hnepeune – RRB-NC

En 2017, dans une série d’entretiens, Simon Loueckote avait déclaré à Alexandre Rosada :

« Pensez-vous qu’un Kanak pourra être à la tête de la province Sud, de la Ville de Nouméa, Président du Gouvernement (ndlr : calédonien) ? Jamais ! Et j’ose dire que ce ne sera jamais le cas tant que la sociologie ou bien la volonté politique (…) ne changera pas fondamentalement. Les critères et les stéréoptypes sont toujours là au XXIème siècle. Il y a une forme de racisme institutionnalisé en Calédonie comme dans beaucoup de sociétés postcoloniales. Presque involontairement cet état de fait existe dans l’inconscient collectif. »

Il semble que les évènements des dernières années est accéléré le changement permettant enfin de sortir de ce « racisme institutionnalisé ».

sources : https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledoniehttps://www.dnc.nchttps://rrb.nc

(1) Le 1er gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a été instauré en 1999 après la signature de l’Accord de Nouméa. Rappelons que Dick Ukeiwé fut président du gouvernement du territoire de la Nouvelle-Calédonie en 1984, pendant la période dite des « Evènements ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :