Wan’yaat, le 5 décembre 1984

Le 5 décembre 1984, à Wan’yaat, dans la vallée de Hienghène, des militants kanak indépendantistes sont victimes d’une embuscade. C’est un carnage : 10 morts et 5 blessés graves. Deux des frères de Jean-Marie Tjibaou, ainsi que ses neveux et ses cousins, perdent la vie. La tribu de Tiendanite est décimée. Toutes les familles sont touchées.

Le piège a été tendu par leurs voisins : des petits propriétaires de la vallée, descendants de colons, et terrifiés à l’idée d’être chassés de leurs exploitations. Les assassins se rendent et reconnaissent les faits.

Et pourtant, ils ne seront jamais condamnés. Par deux fois, la justice française va les innocenter. Ils seront acquittés au motif de la « légitime défense préventive » : un non-sens en droit français.

Près de 40 ans plus tard, après des années de silence, les principaux protagonistes du drame témoignent pour la première fois. Nourri d’archives inédites et résultat de plus de quatre années d’enquête, le film documentaire, réalisé par Emmanuel Desbouiges et Dorothée Tromparent, apporte un éclairage inédit et bouleversant sur l’un des épisodes les plus tragiques de la guerre fratricide qui endeuilla la Nouvelle-Calédonie dans les années 80.

sources : caledonia TV – Nouvelle-Calédonie 1ère

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :