Un livre pour défendre la liberté numérique

Au Pays, comme nous disons maintenant lorsque nous parlons de la Nouvelle-Calédonie (Comme si nous préférions bannir le nom donné par l’histoire et le nom Kanaky), nous nous présentons, nous présentons notre lignée, nous disons d’où nous venons. Coutume certainement ancestrale issue des grands voyageurs Océaniens, mais également des pionniers qui ont peuplé l’île soit par choix soit par obligation. C’est ainsi que les deux auteurs de Désobéissance pacifique commence leur livre.

Bruno Lahaye a travaillé près de 40 ans pour la TDF, il en a été le directeur délégué Nouvelle-Calédonie pendant 4 ans. Aujourd’hui, il se partage entre son travail et la Ligue des droits de l’homme dont il est bénévole. Naouiâme Yewéno travaille depuis des années dans le secteur de la culture, comme de très nombreuses femmes du Pays, s’investit également au sein de sa famille et au sein de plusieurs associations. Parce qu’ici, l’individualité est beaucoup moins importante que la communauté.

Nous nous sommes croisés. Nos destins se croisent.

A la lecture de leurs souvenirs, de leurs idées, leurs positions dans cette interview/essai, je n’ai pu m’empêcher d’imaginer les discussions enflammées et enrichissantes que nous aurions pu avoir. Nous aurions échangé nos frustrations, nos indignations, nos espérances, nos volontés. Bruno m’aurait présenté à son amie Naouiâme, avec qui j’aurais sûrement eu les mêmes échanges qu’avec mes amis, avec Monsieur Mari qui tout comme elle ne cesse de répéter que le peuple Kanak a mis moins de 200 ans à assimiler ce qu’il nous a fallu plus de 2000 ans à apprendre. Naouiâme et moi aurions expliqué ensemble que non il ne faut plus ni baisser la tête ni laisser le passage à un blanc surtout lorsqu’il use de sa couleur de peau pour forcer le passage dans les rayons des magasins par exemple. Avec Bruno, nous aurions cherché, discuté de toutes les solutions que pourrait mettre en place la chaîne TV locale pour faire vivre sa régie publicitaire, des stratégies à mettre en place pour convaincre les patrons d’investir dans ce média et pourquoi pas enfin créer et soutenir un média papier dirigé par des enfants du Pays. Nous nous serions indignés ensemble du monopole privé et public des médias en Nouvelle-Calédonie, du racket fait auprès de la population calédonienne (C’est un scandale que les habitants de la Nouvelle-Calédonie soient obligés de payer la quasi-totalité de la TNT via une chaîne privée). Nous aurions échangé sur nos parcours professionnels et y aurions sûrement trouvé des points communs. Sans langue de bois, sans honte, sans filtre car nous avons cela en commun : nous aimons la vérité et par-dessus tout la justice. Nous aurions ensemble dénoncé l’apartheid numérique, peut-être même alerté l’ONU. Nous aurions ensemble philosophé, théosophé sur un des fondamentaux de la société Kanak : la spiritualité.

Il y a une chose qui nous aurait différencié toutefois : Bruno et Naouiâme souhaitent faire entrer l’information, le monde extérieur en Nouvelle-Calédonie ; je souhaite faire connaître au monde extérieur le vrai visage de la Nouvelle-Calédonie. Ce que j’ai fait en créant l’édition calédonienne du webmédia international Lepetitjournal.com et en créant le blog Présence Kanak. Je souhaite de tout mon cœur que les prochains nouveaux arrivants au Pays comprennent que le peuple Kanak est un peuple premier, que comme tout peuple premier il a tant à offrir et que nous avons tant à apprendre de lui. Il me semble en écrivant ces mots que finalement nous sommes complémentaires et que de cette complémentarité pourraient naître de nouveaux projets.

Je souhaite que les enfants du Pays après la lecture de cet ouvrage aient envie eux aussi de prendre part à la discussion, aient eux aussi envie de prendre leur plume et d’écrire, raconter, dénoncer tout en relevant la tête. Je souhaite que vous, lecteur, qui ne connaissez pas le peuple premier de la Nouvelle-Calédonie puissiez le découvrir dans ce livre et que cela vous donne envie de le rencontrer, vraiment.

Comment se procurer le livre :

 brunolahaye60@gmail.com  en France ou en Corse

 naouiameyeweno80@gmail.com  en Nouvelle-Calédonie

Square, 5 rue du docteur Lescour, Quartier Latin, Nouméa – Tél. : 77 74 88

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :