Raphaël Pidjot, un destin à la Kennedy

Neveu de l’ancien député de l’Union Calédonienne Roch Pidjot et onzième d’une famille de 13 enfants, Raphaël Pidjot était diplômé de l’IEP de Grenoble option Economie-finances. En 1988, il intègrera le cabinet de Jean-Marie Tjibaou. Il deviendra directeur général de la SMSP en 1990 après que Jacques Lafleur ait accepté de vendre la Société Minière du Sud Pacifique aux indépendantistes. Raphaël Pidjot fut l’un des principaux piliers de la construction de l’Usine du Nord.

Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble option « économie-finances » puis du Centre d’études financières, économiques et bancaires (CEFEB), Raphaël Pidjot suivra une formation plus technique à Paris.

Il entamera sa carrière en 1988 auprès de Jean-Marie Tjibaou puis deviendra en 1990 directeur général de la SMSP, étape première avant la création de l’usine du Nord dont il fut un des principaux piliers.

En 1999, il succèdera à André Dang au poste de PDG de la SMSP puis sera nommé président de la STCPI au cours de l’année 2000. Il deviendra également président de la SOFINOR, SAEML de la province Nord. Son décès en 2000, à l’âge de 40 ans, dans un crash d’hélicoptère abasourdira la société kanak.

Militant de l’Union calédonienne, l’une des composantes du FLNKS, Raphaël Pidjot fut partisan d’une indépendance apaisée et, surtout, économiquement viable. Il illustre encore aujourd’hui l’évolution de la société kanak, passée entre 1980 et 2000 du politique à l’économique. Il se plaisait à comparer la gestion kanak de l’entreprise à celle « d’un fonds de pension, dont le chef représente les petits actionnaires, le groupe dans sa diversité », rejoignant ainsi Jean-Marie Tjibaou, qui pensait que le pays devait aider « Les gens à s’organiser pour produire la richesse qui les rendra financièrement autonomes ».

Pour en savoir plus sur la famille Pidjot : https://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_Pidjot

Sources : wikipédia – Union Calédonienne – Libération.fr – L’express.fr

La SONAREP est née de la fusion de la SOREP et SONAPO, 2 sociétés créées en 1996 pour accompagner le des activités minières de la SMSP sur le massif de Poum.
Raphael PIDJOT fut l’architecte de cette aventure qui a démarré avec une rencontre avec les vieux des 4 secteurs de Poum : Tiitch, Arama, Tiabet et les Îlots avec qui il partageait déjà la vision du développement économique et des leviers pour y parvenir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :