Médias et société Kanak

La Nouvelle-Calédonie est dotée de nombreux médias. Si la société Kanak n’a pas aujourd’hui de grand média papier la représentant, d’autres types de médias et agence de presse la présentent largement.

La revue culturelle Mwà Véé

Élément de la politique de développement culturel conduite par l’Agence de développement de la culture kanak (ADCK), Mwà Véé fut une interface entre la culture orale et sa transmission par l’écrit (Savoirs et savoir-faire anciens, coutume, rituels traditionnels, généalogies, récits mythiques, contes, légendes, histoire kanak, patrimoine) et a mis en valeur les expressions contemporaines dans tous les domaines (sculpture, peinture, photographie, performances d’artistes, danse, théâtre, musique, débats, écrits, poésie). 

Éditée par l’ADCK avec la participation du Ministère de la culture, du Ministère de l’Outre-Mer, de la province des îles Loyauté, de la province Nord, de la province Sud, Mwà Véé s’est attaché, entre 1993 et 2012, à proposer des pistes de réflexion sur la société kanak d’hier et d’aujourd’hui.

La revue est désormais accessible via le catalogue de la Médiathèque de l’ADCK.

Radio Djido

Djiido en langue fwai est l’aiguille qui sert a attaché les bottes de paille sur le toit de la case traditionnelle. Cet outil indispensable à la construction du foyer, unifie les bottes qui représentent les différents clans ou ethnies, il permet de s’abriter des intempéries : il permet également de rassembler différents intérêts et courant de pensée au sein d’une même case. En nommant ainsi la radio, Jean-Marie Tjibaou lui a attribué une âme. Comme l’aiguille, Djiido est indispensable à l’unité du peuple kanak et à la construction du pays.

Si le nom de la radio possède une résonance symbolique forte, c’est aussi à cause du contexte dans lequel la radio a vu le jour sous l’égide du FLNKS le 24 septembre 1985. Elle a pour principal mission de porter la voix du peuple Kanak, des anti- colonialistes et des progressistes. Ainsi l’orientation de Radio Djiido ne peut être que résolument engagée.

Radio Djiido s’adresse à toutes les communautés du pays qu’elle soit caldoche, océanienne, européenne, asiatique et antillaise pour les plus importantes. Radio Djiido se définit comme une radio pluraliste avec des programmes divers : politique culturel, éducatif, social, économique, et religieux. Elle soutient les programmes et les informations qui font la promotion de la citoyenneté et l’identité National KANAK.

Pour écouter la radio : 97.4 FM ou bien en ligne ici.

CALEDONIA

L’idée de créer une télévision citoyenne reflétant la réalité du pays au travers de ses programmes, a émergé dans les années 2000. La conception du projet, le montage du dossier de candidature, la formation des personnels, puis enfin le lancement de la chaîne se sont opérés au cours de la mandature 2009/2014.

Le 29 octobre 2010, l’assemblée de la Province Nord a autorisé la création de la Société de Télévision Radio sous la forme juridique de société anonyme d’économie mixte locale. La société a été créée le 27 mai 2011.

Après l’obtention de l’autorisation de diffusion accordée par le CSA en janvier 2013, la chaîne a commencé à être diffusée sous le nom de NCTV le 9 décembre 2013.

Le capital de la société est aujourd’hui ouvert aux autres institutions calédoniennes, afin d’officialiser la dimension Pays de la chaîne CALEDONIA, déjà visible à l’antenne.

Avec son siège à Koné, son bureau à Nouméa qui se renforce d’un technicien et d’un nouveau plateau, son bureau dans le Grand Nord, son bureau sur la Côte Est, et un nouveau bureau à Canala pour couvrir la région Centre, CALEDONIA quadrille désormais l’ensemble de la Grande Terre et renforce son ancrage dans tout le pays. Chaîne citoyenne, elle fait le pari de l’intelligence avec des captations de conférences et de concerts, des documentaires de création, et une manière innovante de pratiquer le journalisme d’actualité.

En trois ans, CALEDONIA a doublé son audience, passant de 12.000 téléspectateurs par jour fin 2015, à 23 000 en 2018. Sa page Facebook dépasse les 50.000 fans.

UMAMI CULTURE PACIFIQUE

Umami Culture Pacifique est une agence culturelle journalistique digitale nomade basée en Nouvelle-Calédonie, qui couvre la Mélanésie, la Polynésie, la Micronésie, l’Australie, la Nouvelle-Zélande.

Elle propose, d’un point de vue anthropologue, des reportages sur les peuples des îles du Pacifique dans lesquels son équipe a choisi de valoriser et de donner la parole aux Peuples Océaniens.

Nota bene : si vous souhaitez découvrir l’ensemble des médias en Nouvelle-Calédonie, nous vous invitons à vous rendre sur le blog Tour du Monde .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :