Etudier l’Océanie en Nouvelle-Calédonie

L’Université de la Nouvelle-Calédonie propose des cursus sur le thème de l’Océanie et le Pacifique. Petit tour d’horizon.

Civilisations, cultures et sociétés, parcours études océaniennes et du Pacifique

Dépassant les cloisonnements habituels entre disciplines des sciences humaines et sociales, le master Études océaniennes et pacifiques développe une approche globale, ouverte et résolument pragmatique des réalités contemporaines de l’Océanie en général et de la Nouvelle-Calédonie en particulier. Croisant les regards (géographie, archéologie, histoire, anthropologie, sociologie, économie, droit, langues et cultures océaniennes, etc.), il aborde les problèmes majeurs que connaît aujourd’hui la région (mutations sociales, diversité des cultures, urbanisation, développement économique,  gestion des territoires, pluralité des normes juridiques , etc.) et traite les objets d’investigation les plus actuels (identités, langues, éducation, arts, organisations sociales, religions, évolutions politiques, etc.).

Histoire des arts en Océanie

L’histoire de l’art n’a jamais eu autant de succès. L’inscription de cette matière dans les programmes scolaires en est la preuve. Mais si les outils pour faire l’histoire des arts occidentaux sont nombreux, ils sont rares pour les arts extra-européens et principalement pour les arts océaniens. C’est la raison pour laquelle l’UNC propose un Diplôme d’université (DU) sur l’histoire des arts océaniens. Cette histoire se propose d’explorer le domaine des arts visuels qu’ils soient matériels, sur des supports traditionnels (du bois à la toile et de la terre à la peau) et contemporains (supports numériques par exemple), ou immatériels comme la danse, le chant et la musique, etc. L’Océanie, quant à elle, est à prendre dans son sens traditionnel : un ensemble de petites îles et, outre ce semis pélagique, une île continent (l’Australie).

Langues, cultures océaniennes et apprentissage

Les objectifs de cette formation sont multiples :

  • s’approprier les enjeux philosophiques, politiques, économiques, éducatifs et psychopédagogiques d’un enseignement plurilingue ;
  • doter les enseignants d’outils théoriques et pratiques leur permettant de mettre en oeuvre des démarches communicationnelles dans l’enseignement des langues ;
  • doter les enseignants d’outils théoriques et pratiques leur permettant une capitalisation et une formalisation de ces démarches et des outils mis en œuvre.

Langues, cultures océaniennes et apprentissages en wallisien et futunien

Cette formation permettra aux enseignantes et enseignants concernés de développer leurs compétences professionnelles en lien avec l’enseignement des langues et des cultures wallisienne et futunienne à l’école. Elle a pour objectif de renforcer leurs connaissances disciplinaires, didactiques et pédagogiques, de les accompagner dans la production de ressources pédagogiques et dans la mise en place de projets interdisciplinaires, de développer leur posture réflexive en contexte plurilingue. La formation comprend notamment des heures d’enseignement en distanciel grâce aux installations du campus connecté de l’Université numérique des îles Wallis-et-Futuna : linguistique, pratiques et savoirs wallisiens et futuniens, didactique et sociodidactique, création d’outils pédagogiques, etc. Formation proposée uniquement à Wallis-et-Futuna.

Science de la durabilité – Sustainability science – parcours changement climatique et durabilité environnementale dans le Pacifique Sud

Cette formation est le premier master régional en Science de la durabilité – Sustainability science – parcours changement climatique et durabilité environnementale dans le Pacifique Sud. Elle est conçue en lien avec des collaborations entre établissements du réseau régional des universités des îles du Pacifique (PIURN).

Gestion des territoires et développement local, parcours aménagement et développement des territoires océaniens

Ce master forme des diplômées et diplômés qui participeront à la conception et la mise en œuvre de politiques publiques dans les domaines du développement territorial ou qui intégreront une entreprise pour élaborer, conduire et exploiter des projets dans les métiers liés à l’aménagement, l’environnement ou à la géomatique en particulier dans les milieux tropicaux insulaires en contexte pluriculturel.

Civilisations, cultures et sociétés, parcours études océaniennes et du Pacifique

Dépassant les cloisonnements habituels entre disciplines des sciences humaines et sociales, le master Études océaniennes et pacifiques développe une approche globale, ouverte et résolument pragmatique des réalités contemporaines de l’Océanie en général et de la Nouvelle-Calédonie en particulier. Croisant les regards (géographie, archéologie, histoire, anthropologie, sociologie, économie, droit, langues et cultures océaniennes, etc.), il aborde les problèmes majeurs que connaît aujourd’hui la région (mutations sociales, diversité des cultures, urbanisation, développement économique,  gestion des territoires, pluralité des normes juridiques , etc.) et traite les objets d’investigation les plus actuels (identités, langues, éducation, arts, organisations sociales, religions, évolutions politiques, etc.).

Langues, littératures, civilisations étrangères et régionales (LLCER), parcours langues et cultures océaniennes

La LLCER-LCO s’inscrit dans le cadre de la politique linguistique et éducative définie par l’accord de Nouméa (1998) qui dispose que : « Les langues kanak sont, avec le français, des langues d’enseignement et de culture en Nouvelle-Calédonie. Leur place dans l’enseignement et les médias doit donc être accrue et faire l’objet d’une réflexion approfondie. » Cette licence vise à renforcer les compétences langagières orales et écrites en langue kanak ; à proposer une initiation à une langue de la région Asie-Pacifique ; à former à la valorisation et à la transmission du patrimoine linguistique et culturel océanien, à consolider la maîtrise du français et de l’anglais ; à construire une compétence large et solide en sciences du langage et en sciences humaines permettant une compréhension et une comparaison des langues, des cultures et des sociétés de l’Océanie ; à fournir des bases indispensables à toute réflexion sur l’acquisition et l’apprentissage du langage et des langues et préparer aux métiers de l’enseignement en contexte multiculturel et multi/plurilingue ; à favoriser l’enseignement du français langue seconde (FLS).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :