Herewini Jones, lier les pirogues

Né en le 19 janvier 1955, marié, père de 5 enfants, Selwyn Harold Jones, surnommé par son prénom maori Hereweni (dont le sens symbolique signifie lier les pirogues), a été un conférencier d’honneur et facilitateur d’atelier pendant près de 30 ans.

Travaillant dans le système pénitentiaire néo-zélandais, dans les écoles, sur les marae et l’environnement familial intime, il a également passé beaucoup de temps avec des membres des Premières Nations aux États-Unis, au Canada et en Océanie.

En s’appuyant sur des connaissances et une sagesse anciennes, Herewini Jones n’a jamais manqué d’influencer son public de manière à changer profondément sa vie. Il comprenait l’importance profonde de l’identité en tant que plate-forme cruciale qui renforce l’estime de soi, la confiance en soi et la maîtrise de soi en tant que fibres essentielles qui mènent à des individus et des familles heureuses, sûres et prospères..

Les grands leaders ne disent pas quoi faire, ils montrent comment faire !

Auteur d’un programme initial mondial pour les détenus en 1996, Herewini Jones a développé un programme, une approche unique après avoir reconnu que la méthode d’enseignement traditionnel des maoris était le « wananga » : la mise en place d’un environnement sacré où l’enseignement, les discussions et l’apprentissage pourraient avoir lieu, sur plusieurs jours sans interruption.

Ce programme exige que des mentors soient enfermés avec les détenus, dans une zone désignée, où les officiers de la prison feront profil bas, sur quatre jours et trois nuits. Aux détenus sont enseignés les valeurs et les principes de leur identité et patrimoine. Ils sont éclairés et habilités à faire les changements nécessaires dans leurs vies.

C’est la première fois au niveau mondial qu’un programme propose de se focaliser intensivement sur les principes et les valeurs des peuples autochtones. Le programme se concentre aussi sur le pouvoir que ces vérités provoquent dans le changement de vie intérieure des peuples autochtones qui sont culturellement déconnectés.

En 2016, Monsieur Jones a présenté son programme en Nouvelle-Calédonie notamment au sein du Conseil Coutumier, une formidable alternative à la délinquance du Pays.

Hereweni Jones est décédé le 7 juin 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :