Chaînes de valeur des produits biologiques et autonomisation des femmes


Alors que la pandémie de COVID-19 n’a de cesse de façonner la «  nouvelle normalité  », les aliments et produits biologiques vont devenir indispensables à la résilience et à l’adaptation des communautés pour ce qui est des moyens d’existence et des économies de la région Pacifique. La POETCom a ainsi lancé une nouvelle étape de son projet pour la prospérité des femmes productrices et transformatrices et des entreprises dirigées par des femmes au travers des chaînes de valeur des produits biologiques, en collaboration avec le gouvernement australien, afin de donner aux femmes plus d’autonomie et un meilleur accès à des moyens d’existence durables.

L’initiative POETCom relève de la Division des ressources foncières de la CPS.

Ainsi, il a été développé une boîte à outils pour l’évaluation de la chaîne de valeur bio. Ce kit a été testé en septembre 2020 lors d’un atelier à Suva. En raison des restrictions de voyage résultant du COVID-19, ses kits n’ont pu être testées qu’aux Fidji avant de les mettre en œuvre avec des partenaires dans les pays du projet.

Petero Ratucove, représentant de la Cicia Organic Monitoring Agency et membre du POETCom, a déclaré : « Cet atelier a permis de reconnaître et d’agir sur l’importance de concevoir des mises en œuvre et des interventions qui tiennent compte des rôles des femmes qui auraient autrement été négligés dans le développement économique global de toute communauté. Nous devons communiquer l’importance de l’équité entre les sexes et veiller à ce que nous ayons une répartition plus équitable des niveaux de participation dans les processus de prise de décision. »

La boîte à outils aidera le personnel et les partenaires de POETCom à approfondir leurs connaissances et leurs compétences en matière d’intégration du genre et de l’inclusion sociale, tout en les guidant pour appliquer une perspective de genre à une analyse ou une évaluation de la chaîne de valeur bio.

Le projet travaille avec des individus, des familles, des producteurs et des vendeurs, ainsi que des structures de gouvernance organique. Les résultats attendus seront :

  • Une plus grande indépendance financière et une influence accrue dans la prise de décision au sein du ménage pour les femmes.
  • Une plus grande participation des femmes aux chaînes de valeur bio, y compris dans les processus décisionnels.
  • L’ensemble de la population devra bénéficier de chaînes de valeur bio viables répondant aux besoins du marché et augmentant la sécurité alimentaire.
  • Le secteur biologique du Pacifique doit mettre en place des politiques et des pratiques plus équitables entre les 2 sexes.

Le projet « Construire la prospérité pour les femmes productrices, transformatrices et entreprises appartenant à des femmes grâce à des chaînes de valeur bio » a été lancé en octobre 2018 et a été mis en œuvre en trois phases sur quatre ans.

Les résultats de cet atelier devrait permettre à l’équipe POETCom de réviser et finaliser la version de travail de la boîte à outils. Le kit devrait ensuite être mis en place par les membres de POETCom pour s’assurer que les défis, les opportunités et les points d’entrée pour les femmes sont identifiés et développés afin de garantir des avantages équitables et égaux dans l’agriculture biologique.

POETCom espère lancer la version finalisée de la boîte à outils du projet plus tard en 2021 après des essais dans les pays qui font partie du projet.

Catégories :ActualitésTags:, , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :