Le pays du non-dit de Louis-José Barbançon, extrait

Dans les années 50, les Kanaks sont majoritaires au sein des institutions du Pays. C’est grâce à cette majorité que tous les textes de protection sociale, retraites et autres allocations chômage, vieillesse, familiales, etc… seront votés et approuvés. C’est encore cette majorité qui crée le Fonds social de l’habitat, avec des crédits immobiliers, les lotissements... Lire la Suite →

Do Kamo, premier lycée kanak

L’accès à l'enseignement secondaire dans les années 70 à 80 n’était pas facile dans les lycées publics existants. Il était d’autant plus difficile pour les enfants issus des couches sociales défavorisées (Parents ayant peu de revenus et habitant en tribu, parents ignorant les démarches à accomplir pour les inscriptions, etc...). La création du lycée Do Kamo... Lire la Suite →

Poindi-Patchili

Poindi-Patchili, chef kanak de la tribu de Wagap et de Pamale (Sur la côte est, entre Touho et Hienghène), né vers 1830, est originaire d’un clan de Ponérihouen. Il s’est opposé très tôt à l'établissement de la France en Nouvelle-Calédonie. Lors d’une offensive du commandant Durant, quatre rebelles de la famille de Poindi-Patchili sont tués... Lire la Suite →

Les enfants otages

Le sujet des enfants otages est un sujet sensible qui n'en demeure pas moins mal connu comme beaucoup d’épisodes douloureux de l’Histoire Calédonienne. On peut lire dans les éphémérides de la Nouvelle-Calédonie à la date du 30 juillet 1856 : "Le chef Kuindo donne en otage comme garantie de sa soumission, ses fils PoaÏta, Baaé... Lire la Suite →

Exposition coloniale de 1931

Le Palais de la Porte Dorée a été construit à l'occasion de l’Exposition internationale de 1931 : sa vocation première était d’être un musée des colonies, devant représenter les territoires, l’histoire de la conquête coloniale et l’incidence de celle-ci sur les arts. Inaugurée le 6 mai 1931, l'Exposition coloniale a tenté de promouvoir une image... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑