Femmes Kanak en politique

La population féminine bénéficie lentement d’une représentation au sein des institutions. Jusqu’à quand allons nous faire l’impasse sur cette moitié de la population ?

Certains pensent que les femmes doivent s’investir plus encore dans l’espace public, changer la politique et par conséquent le Pays. Un renouvellement de la classe politique ne ferait pas de mal. D’autres pensent qu’elles doivent plus s’investir dans tous les secteurs et apporter leurs éclairages.

S’agissant de la femme Kanak, elle est présente en politique : dans les partis politiques, les cabinets politiques (collaboratrices, directrices de cabinet), elles sont élues communales et provinciales (la loi de la parité oblige !). Nous avons également depuis le 25 juillet 2020, une jeune femme Kanak à la tête du Mouvement Nationaliste Indépendantiste et Souverainiste (MNIS), mouvement qui incarne le renouveau et souhaite proposer une nouvelle approche, sortir de la vision binaire qui mine le pays.

Dans cette troisième édition, sur le thème Femmes Kanak en politique :

1 – Entretien avec Muneiko HAOCAS, présidente du MNIS qui assume le Nationalisme Kanak Inclusif

2- Mot de fin avec un extrait d’un entretien de Déwé Gorodey par « Iles en Iles » en 2009. Elle nous parle de son engagement politique et des secteurs dont elle a la charge en tant que membre du gouvernement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :